Delta

Après l’explosion des ventes de L’Aventurier, celles confortables du Péril Jaune et le succès de leurs tubes respectifs, une inévitable pression s’installe sur les épaules d’Indochine. Nous sommes en 1985, et le prochain album, le troisième, symbolise un nouveau cap à passer pour le quatuor qui rencontre momentanément quelques difficultés. Dimitri et Stéphane se sentent à l’écart de la composition, Nicola souhaite changer de registre et sortir le groupe de son image « exotique » alors qu’un passage dépressif commence à l’envahir. Alors, ça casse ? Fort heureusement non, le duo créatif porté par le talent fertile de Dominik parvient malgré l’animosité ambiante à emballer une série de nouvelles compositions et une tournée hystérique en Suède portée par le succès local de Kao Bang finit de remettre Nicola sur pied. Alors définitivement ça passe, et pas qu’un peu !

41-Groupe
Look néoromantique pour une jeunesse en quête d’identité

3, où l’album de presque tous les tubes d’Indochine ! C’est simple, on dirait un best of, ni plus ni moins ! La preuve qu’un accouchement difficile n’enlève en rien le potentiel d’un nouveau-né ! Et si son auteur broyait du noir l’album lui est tout de rose et de bleu, avec un visuel proprement superbe qui fait jaillir une fleur sur un tableau d’aquarelle. L’œuvre est de Paolo Calia, artiste fantasque dont le premier projet est refusé avant que Nicola ne jette son dévolu sur un bouquet floral alors objet de travail du photographe. Un peu de couleurs qui mélangent les genres et voilà la pochette qui s’esquisse comme une évidence. Un véritable plaisir pour les yeux avant celui pour les oreilles lorsque l’on met en route l’écoute de ce troisième volet. 3 a été légitimement qualifié comme l’album de la maturité et il est vrai que les mélodies sont plus posées et les textes plus adultes, ce qui confirme que le groupe est sorti de l’inconscience de ses premières années pour une musique plus en phase avec les nouvelles envies de son artiste créateur. Si la spontanéité est moindre du fait d’une application grandissante, la fraîcheur typique de l’Indochine des débuts est toujours là, renouvelée par nécessité mais aussi par envie d’explorer de nouveaux horizons. La new wave bat son plein et c’est là que Dominik oriente son écriture, mais le changement de registre est surtout repérable par les textes de Nicola qui ose le sujet du romantisme charnel, pour ne pas dire du sexe si l’on emprunte des raccourcis (pas toujours de bons sens). 3ème Sexe et Canary Bay suscite les interrogations, voire les réflexions homophobes, mais Nicola persiste et signe : il ne veut rien changer. Grand bien lui en a pris puisque 3ème Sexe est devenu l’hymne d’une génération ! Il prouve par ce succès que la jeunesse a des choses à revendiquer, des envies d’amour et de liberté sans devoir être toujours jugé. Tes Yeux Noirs est le premier slow d’Indochine, où les guitares de Dom se parent d’une aura romantique dans la tonalité la plus juste à laquelle le musicien pût les accorder. Et ce en dépit de l’absence du motif principal propre à la version single. Et puis il y a 3 Nuits par Semaine, le tube pourtant évident que l’on avait pas tant soupçonné à l’époque, solidement bâti sur une mélodie implacable et un texte inspiré des écrits de Marguerite Duras. Ces chansons ont toutes été remixées avant de passer à l’état de singles puis de tubes rentrés dans les standards de la musique française.

Signe que cet album est incontournable, même en dehors des tubes radio les autres chansons ont eu une histoire dans la carrière d’Indochine et sont encore régulièrement jouées en concert. Salômbo revient sur le parfum asiatique des premiers albums et profitera d’un concert lointain pour sortir en single… L’épique A L’Assaut (Des Ombres Sur l’o) attendra beaucoup moins longtemps pour ça ! Et puis il y a Monte Cristo, une vaillante épopée dans l’Ouest américain faite d’aventures, de barbarie et de désirs de vengeance. Quel programme ! Ces trois titres reviennent de temps à autres dans les sets acoustiques des concerts récents. Plus délaissés par la postérité, Hors-La-Loi, où la parole est donnée aux enfants ; et pas seulement. Cette chanson est inspirée par le film du même nom qui raconte l’histoire d’un groupe de jeunes s’échappant d’un centre de redressement. Thème très indochinois au fond qui ne cessera de hanter les textes futurs de Nicola. Quant aux voix de filles entendues de part et d’autres du titre, ce sont celles des cousines de Dimitri ! Stéphane arrive tant bien que mal à placer une de ses compositions, Le Train Sauvage, qui rappelle la maladresse des premiers albums autant que leur spontanéité.

41-Singles
Les singles de 3

Il existe de nombreuses versions du LP et de la K7 audio, différenciables selon le pays d’édition (il existe deux pressages japonais!), selon qu’il y ait un codes-barres ou non, selon la couleur de la cassette, selon leurs numéros de série… ce qui exige un travail minutieux pour les distinguer toutes. L’album a enfin été réédité en LP en 2015 sous Indochine Records puis en CD digisleeve en 2017, avec à la clé une remastérisation très réussie qui profite à ces versions albums pour la plupart fort différentes des singles.

Détail amusant que je vous laisserai le loisir de vérifier, la photo du verso est très légèrement différente entre l’édition CD et vinyle ! Quant à savoir pourquoi, la réponse est restée dans les années 80.

41-Supports
Support 33T, K7, CD standard et digisleeve