Quand le 1er rentre dans le 2ème

Nicola veut sortir 3ème Sexe en single, ce qui suscite un débat houleux à propos des paroles. Tout le monde n’est pas à l’aise dans la maison de disques en les lisant, et le chanteur n’échappera pas aux réflexions homophobes déjà faites sur Canary Bay. Il parvient cependant à obtenir leur consentement, à condition que le plus consensuel 3 Nuits par Semaine figure en face B, « pour compenser ». Pourtant, après le succès radio de Canary Bay c’est bien la sortie de ce second 45 tours qui fera exploser les ventes de 3 et remplira toutes les salles, passant le nombre de concerts de dix à… quarante-cinq ! Indochine numéro 1 partout, et 3ème sexe devient l’hymne d’une génération : celle des lycéens de 1986.

42-01
« Et on se prend la main… » ♫

Car avec 750’000 exemplaires vendus, un disque d’or et une 4ème place au top 50, oui on peut dire que 3ème Sexe est un carton ! A l’heure de la new wave, la musique de Dom plaît au public et les paroles entêtantes s’impriment dans la tête de chacun. Personne n’y échappe, n’en déplaise aux détracteurs de l’époque qui voient un autre discours que le leur toucher le cœur des Français. 3ème Sexe est un hymne à la tolérance, un College Boy avant l’heure inspiré par les séjours de Nicola à Londres qui se prend de fascination pour la nouvelle mouvance qui s’opère là-bas, celle des hommes qui se maquillent et qui assument leur côté féminin. Tel David Bowie quelques années plus tôt, suivi par Robert Smith, Boy George ou encore Pete Burns. L’idée lui vient de chanter ce renouveau sociétal, cet affront aux conventions, affirmant sans ménagement que les gens les plus malsains ne sont pas forcément ceux qu’on s’imagine. Le message sera transfiguré en concert : « Si on te pointe du doigt parce que tes cheveux sont comme ça […], dis-leur que ce sont des pervers ». Et le message se poursuivra, comme un leitmotiv indélébile, quinze, vingt-cinq ans plus plus tard : « A tous les garçons qui aiment les garçons, les filles qui aiment les filles, les filles qui aiment les garçons, les garçons qui aiment les filles ». Et tant pis pour ceux qui ont vu dans « J’ai pas envie de le voir nu » une apologie de l’homosexualité et du naturisme, ils n’ont visiblement pas tout compris ! 3ème Sexe confirme en outre la théorie selon laquelle la musique est un extraordinaire moyen d’expression et cette forme d’art a sans aucun doute pris une part importante dans l’évolution des mentalités, d’autant qu’Indo est le premier artiste français à véritablement faire émerger le droit à la différence sexuelle dans les débats de société. Et au vu du nombre de jeunes qui ont repris et transmis le message, ce n’était plus du courage d’avoir abordé le sujet mais du bon sens. Une initiative citoyenne nécessaire qui a toujours son effet aujourd’hui et même si le titre original a vieilli dans la forme, le fond lui est toujours d’actualité…

Le seul regret de cette sortie en single, c’est sa face B, 3 Nuits par Semaine, pour la simple raison que cet immense tube méritait son propre 45 tours. Le fait de ne pas en avoir bénéficié l’a privé de clip et de promotion, bien qu’après coup on se demande s’il en avait vraiment besoin. Petite parenthèse à ce propos, Canary Bay n’ayant pas de clip non plus, c’est celui de 3ème Sexe qui porte (littéralement) les couleurs de l’album. Ces superbes aquarelle où de couleurs vives s’unissent en harmonie, distillant dans un habile jeu de mélanges, de dégradés et d’effets de clarté le bleu masculin et le rose féminin. La frontière est invisible et le pouvoir de la peinture permet de redistribuer les tons et les nuances. Une peinture qui flatte la rétine autant qu’elle sert le message en brouillant les pistes, car toutes ces nuances de couleurs font qu’elles n’appartiennent strictement à aucune catégorie, l’une allant aisément dans l’autre. Il est réjouissant d’admirer le fruit de ce travail sur le clip où les quatre membres du groupe jouent sans se soucier de faire partie intégrante du tableau. A noter qu’il existe une version alternative du clip, moins kitsch, dont on peut apercevoir des extraits dans le récent documentaire L’Aventure Indochine diffusé sur France Télévisions en septembre 2017.

Chanson emblématique du groupe, 3e Sexe a fait l’objet de nombreuses reprises. Outre une réinterprétation piano par William Sheller (la première d’entre toutes!) dans les années 80, un certain télé-crochet remettra l’hymne indochinois à sa sauce en 2007 et la DJ française Miss Kittin en fera une version nébuleuse qui arpentera l’enceinte du Stade de France en première partie, le 26 juin 2010. La même année, on retrouve le titre original joué à la fin du film Les Amours Imaginaires de Xavier Dolan, c’est le premier pas vers leur future collaboration

Les deux titres ont été remixés sur les 45 tours et le résultat est du meilleur effet, les chansons gagnant nettement en intensité. Il existe une exception, l’édition suédoise où les chansons sont celles de l’album et se distingue par une pochette totalement différente. Quant au Maxi 45 tours, les versions y sont rallongées et les pochettes ont également été retouchées.

42-Supports
Editions française et suédoise du 45 tours